Allergie au soja : symptômes et aliments à éviter

L’allergie au soja est loin d’être l’allergie alimentaire la plus répandue en France. Elle est cependant en progression, d’où l’introduction du soja dans la liste des allergènes à déclaration obligatoire (ADO, Qui oblige les industriels à mentionner de façon visible ces 14 allergènes), dès 2003…

Allergie au soja : les symptômes

L’allergie au soja peut se déclarer dès la petite enfance. Voire même chez les bébés encore allaités au sein, les protéines du soja pouvant passer dans le lait maternel… Cette allergie peut s’atténuer ou cesser totalement avec les années mais dans certains cas, elle dure toute la vie. La réaction allergique se manifeste immédiatement ou dans les heures suivant l’ingestion d’un aliment contenant des protéines de soja. Les symptômes prennent différentes formes selon les cas : éruptions cutanées avec démangeaisons, bouffées de chaleur, crise d’asthme, diarrhée, maux de ventre, vomissements… Beaucoup plus rarement, l’allergie au soja peut déclencher une réaction nécessitant un traitement d’urgence comme un œdème de Quincke sévère (gonflement du visage et de la gorge) voire un choc anaphylactique (sensation de malaise, sueurs, tachycardie, perte de conscience). La bonne attitude dans ce genre de cas : administrer rapidement de l’adrénaline avec un solo injecteur et appeler le SAMU (15).

Allergie soja

Comment minimiser les risques d’allergie au soja ?

 

Quels aliments éviter ?

Dans toute allergie alimentaire, il faut éliminer de son alimentation l’aliment en cause, ses dérivés et tous les produits industriels pouvant en contenir. Petite difficulté avec le soja : il se décline sous de nombreuses formes aux appellations différentes… Si vous êtes allergique au soja, vous devez notamment éviter :

 

  • les germes de soja
  • les fèves de soja ou edamame
  • le natto (aliment à base de fèves de soja fermentées)
  • le nimame (fèves de soja cuisinées)
  • la sauce soja
  • le tofu et l’abura-age (tofu frit)
  • la poudre de soja ou kinako
  • l’huile de soja
  • la farine de soja
  • le lait de soja et laitages dérivés (ex. : yaourt au soja)
  • le yuba (pellicule se formant au-dessus du lait de soja)

 

A noter que le soja peut aussi s’écrire « soya »… En outre, l’allergie au soja doit vous pousser à rechercher la présence de cet aliment dans de nombreux produits industriels comme les biscottes, pains, brioches, gâteaux, céréales du petit-déjeuner, aliments panés, confiseries, hamburgers végétariens, vinaigrettes et autres sauces du commerce.

 

Des idées de recettes sans soja

Les recettes sans soja sont légion : du « classique » gâteau au chocolat jusqu’au bœuf bourguignon en passant par la papillotes de saumon, vous n’aurez que l’embarras du choix. Beaucoup de salades composées, gratins de légumes et autres plats végétariens s’accommodent aussi très bien de l’absence du soja ! Au besoin, vous trouverez aussi des préparations et des plats garantis sans soja dans le commerce. Par contre, il faut retenir que le soja peut s’accompagner d’une autre allergie alimentaire : on parle d’allergie croisée. Le soja étant une légumineuse, il faut surtout être vigilant vis-à-vis des autres aliments entrant dans cette catégorie comme les lentilles et les arachides par exemple. Conseil : consultez votre allergologue. Il vous aidera à déterminer les aliments que vous pouvez consommer sans risques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *